fileadmin/user_upload/Pays_de_la_Loire/034_Eve-approximite/Interface/approximite-logo-mob.png Flux RSS des actualités du site www.approximite.fr2844213fr_FRLes chambres d'agriculturesMon, 25 Jun 2018 07:46:16 +0200Mon, 25 Jun 2018 07:46:16 +0200TYPO3 EXT:newsnews-45760Thu, 21 Jun 2018 15:28:25 +0200Marché des Producteurs de Pays au Logis de La Chabotterie à Montréverd - 01/07/2018 (85)https://extranet-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/agendas/agenda-complet/detail-de-levenement/actualites/marche-des-producteurs-de-pays-au-logis-de-la-chabotterie-a-montreverd-85/Un marché des producteurs de pays réunissant uniquement et exclusivement des producteurs locaux, est organisé à Montréverd par le Conseil départemental de la Vendée.news-45618Tue, 19 Jun 2018 14:40:20 +0200 Rencontre "manger sain et local en restauration collective" (49)http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/rencontre-manger-sain-et-local-en-restauration-collective-49/La prochaine rencontre du réseau des acteurs territoriaux de la restauration collective responsable des Mauges sera organisée le 3 juillet 2018 à Beaupréau-en-Mauges.La  rencontre "manger sain et local en restauration collective" aura lieu le mardi 3 juillet 2018 de 15 h à 16 h 30, dans la salle de la Moine au siège de Mauges Communauté, rue Robert-Schuman à Beaupréau-en-Mauges. Le programme proposé sera le suivant :
  • présentation du Programme alimentaire territorial (PAT) de Mauges Communauté (objectifs, enjeux, acteurs, initiatives en cours) avec un focus sur les modalités de développement du manger sain et local ;
  • témoignages d’un chef cuisinier et d’un élu, engagés dans la restauration collective responsable ;
  • échanges avec les participants autour des interrogations et des besoins pour aller progressivement vers le "manger sain et local" ;
  • présentation d’outils d’accompagnement et de mise en réseau : "Mon restau responsable" et "Elaboration menus approximité" (EMAPP) ;
  • la réunion sera suivie par un temps convivial. 

Pour participer, merci d'indiquer votre présence à Eric GORMAN par mail ou par téléphone au 02 41 71 77 10.

]]>
Evénement/ agenda
news-45367Fri, 15 Jun 2018 10:29:44 +0200Marché des Producteurs de Pays à Beaulieu-sous-La-Rochehttp://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/marche-des-producteurs-de-pays-a-beaulieu-sous-la-roche/La commune de Beaulieu-sous-La-Roche organise un Marché des Producteurs de Pays festif.Une douzaine de producteurs (et artisans) locaux proposeront une gamme élargie de produits issus de leurs exploitations sur la place du marché au cœur du bourg, alors que les artisans d’art autour de la place ouvriront leurs portes au public. Le Duo Tedaal (musique traditionnelle  et populaire) et le personnage Charlotte de Monchicourt avec ses ballons animeront toute la soirée.

Les visiteurs pourront composer leur repas auprès des producteurs et dîner sur place (tables et chaises mises à disposition). Régalez-vous !

Produits disponibles :

  • lapin,
  • escargots,
  • canette rôtie,
  • spiruline,
  • safran,
  • miel,
  • fromage de chèvre,
  • glace,
  • huîtres,
  • bière,
  • brioche…

Rendez-vous le samedi 16 juin 2018 de 17 h à 22 h.

Buvette sur place.

 

]]>
news-45270Thu, 14 Jun 2018 14:30:09 +0200Un nouveau drive de produits locauxhttp://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-nouveau-drive-de-produits-locaux/Le Drive des Bois d’Anjou a ouvert la semaine dernière. L’association réunit des habitants, des producteurs et des artisans pour proposer sans engagement une large gamme de produits locaux toutes les semaines.Tout a démarré fin 2016 avec l’impulsion de la Mairie des Bois d’Anjou. La commission développement économique souhaitait se mobiliser pour développer un nouveau service sur la commune nouvelle qui regroupe Fontaine-Guérin, St-Georges-du-Bois et Brion, 2 600 habitants, près de Beaufort en Anjou. Avec le but de proposer des débouchés aux entreprises agricoles et artisanales et de développer l’attractivité du territoire, le projet drive de produits locaux a fait son chemin avec l’accompagnement de la Chambre d’agriculture Pays de la Loire.

L’étude de marché, la mobilisation des producteurs et la mise au point des scénarios d’organisation ont été abordés de manière approfondie avec la participation active des élus pendant près d’un an et demi. Convaincus de la faisabilité du projet, les élus ont engagés une démarche participative porteuse de lien social et de convivialité qui a porté ses fruits. 

Aujourd’hui se sont 50 bénévoles impliqués dans l’organisation. Des habitants, des producteurs et des artisans également, qui ont créé l’association, aménagé les locaux mis à disposition par la mairie, développé la boutique en ligne, assuré la communication…

La 1re commande est un succès

Sur la boutique en ligne www.driveboisdanjou.fr, plus de 300 références de produits sont proposés par 32 producteurs et des artisans de proximité. Les artisans viennent compléter la gamme proposée par les agriculteurs. Les achats sont libres, c’est-à-dire sans engagement (pas d’adhésion obligatoire pour commander) et sans minimum de commande. Les commandes sont possibles jusqu’au lundi soir minuit pour des retraits le vendredi entre 17 h et 19 h à St-Georges-du-Bois ou le samedi entre 10 h et 12 h à Brion. Pour la 1re semaine, le Drive des Bois d’Anjou comptabilise 76 commandes avec un panier moyen de 33 euros, c’est positif et au-delà des prévisions. 

Un projet aussi pensé pour les producteurs

"Avec la Chambre d’agriculture, nous avons souhaité organiser le Drive des Bois d’Anjou de manière à tenir vraiment compte des besoins et des contraintes des producteurs locaux" précise Arnaud MONCHICOURT, président de l’association et Maire de la commune. Gage de réussite puisqu’ils sont nombreux à avoir rejoint le projet en partageant la dynamique participative engagée et les valeurs qu’elle véhicule.

]]>
news-44744Wed, 06 Jun 2018 12:49:57 +0200L'accompagnement du Réseau Local 53http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/laccompagnement-du-reseau-local-53/Depuis novembre 2017, le Réseau Local 53 propose un accompagnement aux élus, chefs de cuisine, gestionnaires et producteurs souhaitant entamer ou développer une démarche d’approvisionnement en produits de proximité et de qualité.Dans le cadre du programme d’accompagnement 2017/2018, six ateliers thématiques, composés de formations pratiques mais aussi de visites, ont été proposés aux différents acteurs concernés par l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux.

Un premier atelier « Intégrer des produits de proximité et de qualité tout en respectant la réglementation des marchés publics » a été suivi d’un second atelier « Présentation et utilisation de l’outil Emapp » succédé à son tour par des ateliers portant sur les thématiques suivantes : « Développer les préparations « maisons » », « La maitrise des cuissons », « Aspects réglementaires et sanitaires » et enfin « Lutte contre le gaspillage alimentaire ». La participation de structures variées allant du restaurant scolaire à l’hôpital de Laval, en passant par certains lycées, a favorisé les échangesconstructifs entre les cuisiniers. Ces échanges ont permis d’apporter des réponses concrètes sur l’approvisionnement de proximité.


Un bilan de ces six ateliers sera réalisé lors de la Rencontre Annuelle du Réseau Local 53, le jeudi 21 juin à Mayenne à partir de 9 h 30.

]]>
Réseau local 72
news-44743Wed, 06 Jun 2018 12:49:57 +0200…dans les assiettes des collégiens, un test réussi !http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/dans-les-assiettes-des-collegiens-un-test-reussi/"Je suis Chef de cuisine au collège Jules Renard depuis septembre 2013, indique Eugène BRAULT et nous formons une équipe de cinq personnes. Tous les jours, nous fabriquons 800 repas car nous livrons le collège Fernand Puech. C’est un peu le hasard qui a fait que je suis entré dans la restauration collective et avant d’être à Laval, je suis passé par le collège d’Ernée. Au sein de l’établissement, nous travaillons depuis plusieurs années les produits locaux et l’impulsion donnée par le Conseil Départemental nous a confortés dans notre démarche. A ce jour, nous atteignons les 50 % de produits mayennais et nous travaillons régulièrement avec les producteurs mayennais comme la Ferme de Cornesse, les volailles du Gault, la Fromagerie des Epiés, les Dubourg, l’EARL Lepage, Notre basse-cour… Sans oublier la Légumerie 53, les Gorronnaises, la Galetière, le Verger des Vallonnières, Sofral, Vaubernier, la laiterie Bio du Maine… Alors, quand les éleveurs d’ECLA 53 sont venus frapper à notre porte, nous avons accueilli le projet avec intérêt. De la viande mayennaise, élevée par des éleveurs mayennais, abattue et découpée sur le département, avec une juste rémunération pour les producteurs : on ne peut qu’y être favorable !
Ensuite, il a fallu essayer ! Et là encore, test réussi… En effet, je n’ai rien à redire sur la qualité de viande, aussi bien sur le haché, le bourguignon que le rosbif. Le conditionnement me convient également car il y a moins d’emballage. Le prix de la viande est légèrement plus cher qu’avec des entreprises françaises mais je m’y retrouve sur la perte qui est moindre.
J’espère que ce projet va se pérenniser car je pense que c’est une bonne chose pour notre département, pour les éleveurs et pour nos enfants. Et pour que cela fonctionne, il faudra forcément une certaine anticipation de notre part. Les agriculteurs doivent répondre à nos contraintes mais nous aussi, nous devons adapter nos pratiques. "]]>
034-Eve-Pdl-ApproximiteRéseau local 53
news-44742Wed, 06 Jun 2018 12:49:57 +0200Du bœuf 100 % mayennais…http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/du-boeuf-100-mayennais/Depuis quelques mois, la presse locale en parle régulièrement. Mais de quoi s’agit-il ? Du bœuf mayennais bien sûr ! Il revient en force dans les établissements scolaires grâce à l’association ECLA 53 (Éleveurs et collectivités associés). Rencontre avec son Président Sylvain Rousselet, agriculteur à Ruillé-Froid-Fonds. Sylvain, peux-tu nous présenter ton exploitation ?
Je suis installé depuis 2009 dans l’exploitation familiale, spécialisée en viande bovine. Je possède aujourd’hui un cheptel de 300 animaux dont 75 vaches allaitantes de race Rouge des Prés. La surface est de 104 hectares dont 60 % de prairies. Le reste correspond à des cultures de maïs et de blé que je cultive uniquement dans le cadre d’une autoconsommation.
Depuis quelques temps nous entendons beaucoup parler d’ECLA, association dont tu es Président. Peux-tu nous expliquer sa vocation ?
L’association ECLA 53 a été créée le 25 septembre 2017. Il s’agit à la base d’un projet d’éleveurs qui a pour objectif de mieux valoriser leur production. Dans un premier temps, ce projet s’adresse à tous les éleveurs de races à viandes. A la base, tout est né d’un constat simple : les éleveurs sont aujourd’hui frustrés de vendre leurs animaux à un prix ne couvrant pas l’ensemble du coût de production ; il existe un manque de structuration pour répondre à la demande de la restauration collective et le ressenti d’un besoin de travail collectif pour répondre à la demande régulière en gros volume.
Aujourd’hui quelle est votre clientèle ?
Dans un premier temps notre objectif a été de mobiliser les établissements scolaires (collèges et lycées) afin de connaître leurs besoins et leurs impressions sur la viande et le service que nous proposons. L’objectif est bien sûr de s’ouvrir à l’ensemble des établissements de la restauration collective (restaurants scolaires, EHPAD, hôpitaux, restaurants d’entreprises…). Ces structures, de par leurs contraintes budgétaires et la demande du consommateur, ont tendance à commander les avants de la bête. Pour atteindre l’équilibre carcasse, il nous est donc indispensable de travailler avec la restauration traditionnelle ainsi que les grandes et moyennes surfaces (GMS) dans un second temps privilégiant les morceaux nobles (arrières de la bête).
Quels types de morceaux les cuisiniers peuvent-ils commander ?
En ce qui concerne la restauration collective, les morceaux proposés sont : rôti, steak entier, bourguignon, pot au feu, émincé, haché vrac et steaks hachés 5 % et 10 % MG.  Pour la restauration traditionnelle nous proposons des côtes de bœuf, du filet et du faux filet mais aussi des morceaux à la demande en PAD.
Quels sont vos projets à venir ?
Mise à part le dépôt d’une marque, notre ambition première est et a toujours été un service client irréprochable. Nous avons non seulement le chef de cuisine mais également les consommateurs à satisfaire de par la qualité de la viande proposée par nos éleveurs mais également par le service associé.


A noter depuis le 3 avril 2018, ECLA 53 a lancé sa marque Cœur de Mayenne afin de mieux communiquer et de promouvoir la viande de nos éleveurs.

 

]]>
034-Eve-Pdl-ApproximiteRéseau local 53
news-44739Wed, 06 Jun 2018 12:49:57 +0200La dynamique Restau responsable en marche dans le Maine-et-Loire http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-dynamique-restau-responsable-en-marche-dans-le-maine-et-loire/Mardi 5 juin 2018, près d’une dizaine de restaurants collectifs de l’Anjou ont officialisé leur engagement dans la démarche « Mon Restau Responsable ».Cette distinction a été remise sur Angers au collège Chevreul en la présence d’Audrey PULVAR, présidente de la fondation pour la Nature et l’Homme et à l’origine de la création du projet, avec le réseau Restau’co.

Bien-être des Convives/ Approvisionnement /Eco gestes et Engagement social et territorial sont les 4 axes sur lesquels les restaurants doivent se positionner puis s’engager dans une démarche de progression pour laquelle le Réseau LOCAL peut les accompagner.

]]>
Réseau local 49
news-44733Wed, 06 Jun 2018 12:49:57 +0200Parc en fête 2018 à Beaupréau (49)https://pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/agenda/detail-de-levenement/actualites/parc-en-fete-2018-a-beaupreau/Evénement/ agendanews-44430Fri, 01 Jun 2018 16:51:17 +0200Soirée "Bien dans mon assiette : manger sain et local en restauration collective"http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/soiree-bien-dans-mon-assiette-manger-sain-et-local-en-restauration-collective/Mardi 5 juin 2018, Mauges Communauté, la Chambre d’agriculture Pays de la Loire et le Centre social du Chemillois organise une soirée-débat autour du thème "Bien dans mon assiette : manger sain et local en restauration collective". La soirée "Bien dans mon assiette : manger sain et local en restauration collective" aura lieu le mardi 5 juin 2018 à 18 h au Théâtre Foirail, 105 avenue du Général de Gaulle à Chemillé-en-Anjou (49). A cette occasion, plusieurs temps forts seront proposés aux participants : 
  • des témoignages sur la mise en place d’approvisionnements locaux en restauration collective, sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, et la présentation de l’outil Mon restau Responsable à destination des professionnels de la restauration collective,
  • la projection d’un film documentaire sur ces thèmes.
  • des témoignages et échanges avec le public et les citoyens présents.

Pour plus d'information, consultez le programme de la soirée-débat "Bien dans mon assiette : manger sain et local en restauration collective".

]]>
news-44422Fri, 01 Jun 2018 16:51:17 +0200Marche et barbecue : promenons-nous dans les prairies inondables des Basses vallées angevines (49)http://www.approximite.fr/{$config.baseURL}actualites/detail-de-lactualite/actualites/marche-et-barbecue-promenons-nous-dans-les-prairies-inondables-des-basses-vallees-angevines-49/Vendredi 25 mai 2018, en soirée, un groupe de marcheurs s’est réuni au Mesnil-en-Vallée à l’occasion d’une ballade barbecue, organisée conjointement par la Chambre d’agriculture Pays de la Loire et la LPO Anjou, en partenariat avec l’association Eleveurs des Vallées Angevines et le soutien du Conseil départemental de Maine-et-Loire.Aurélien GUIET, éleveur de charolaises (EARL de la Pâquerie) au Mesnil-en-Vallée, accueillait vendredi 25 mai 2018 une quinzaine de marcheurs sur son exploitation dans le cadre d’une ballade barbecue. Le départ a sonné à 18 h pour 2 h de marche, chacun à son rythme, avec des moments d’observations aux jumelles grossissantes. Au programme de la soirée : 
  • Une ballade-découverte commentée dans la vallée et les chemins bordant les prairies, pour découvrir la faune et la flore de ce territoire exceptionnel classé Natura 2000 et, avec un peu de chance, écouter le chant du "Râle des genêts", oiseau en voie de disparition ;
  • La visite de la ferme et des échanges autour des pratiques mises en place par Aurélien et ses associés afin de respecter l’environnement et la biodiversité des vallées.

Pas de Râle du genêt en vue, mais des cygnes, des hérons cendrés, des canards, des poules d’eau des fauvettes à tête noire et bien d’autres oiseaux faisant la diversité faunistique de notre région. Un ragondin a même fait le show devant le groupe pour le plaisir de tous, petits et grands.

De retour sur l’exploitation, les discussions se sont poursuivies autour d’un repas convivial au cours duquel les convives ont dégusté "Le bœuf des vallées angevines", la marque de viande locale et de qualité valorisée par les producteurs de l’association "Eleveurs des Vallées Angevines" dont Aurélien GUIET fait partie.

La 2e édition 2018 se déroulera vendredi 8 juin 2018, à partir de 18 h sur la commune de Tiercé (49). Il est encore temps de vous inscrire et d’en parler autour de vous ! Pour tous renseignements et vous inscrire : 02 41 44 44 22 ou accueil@remove-this.lpo-anjou.org.

]]>
news-44212Wed, 23 May 2018 09:36:20 +0200Le Tour de France fait étape à Cholet (49)http://www.pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-tour-de-france-fait-etape-a-cholet/Avec 30 à 40 000 personnes prévues à Cholet pour le passage du Tour de France le 9 juillet 2018, l’agriculture s'offre une vitrine pour faire parler d’elle.Evénement/ agenda