approximite.fr, retour à la page d'accueil

Détail de l'actualité

Imprimer la page

Prunes, cerises, abricots, pêches, framboises… tous les fruits sont dans la nature

Si cet été, en plus de cueillir et de manger des framboises, fraises, cerises, gorgées de soleil, vous engrangiez un peu de ces saveurs dans de formidables confitures maison. Oui, oui, mais comment faire ? Quelques astuces

Choisissez vos fruits avec précaution, n’en cueillez pas trop sous peine de passer votre journée aux fourneaux. L’idéal est de procéder à la mise en pot le jour de la cueillette. Au maximum les fruits doivent être utilisés sans les 48h qui suivent. Laissez-les au réfrigérateur si vous ne pouvez pas les préparer le jour même.
Trier les fruits par taille pour faciliter la cuisson qui sera davantage homogène.
Equeutez, lavez, essuyez, dénoyautez, pelez…. Et respectez certaines exceptions :
Framboises, mures et groseilles : ne les lavez pas, elles perdraient une bonne partie de leur jus et donc de leurs arôme.
Prunes, Pommes, poires, raisins : vous pouvez conserver leur peau, si les fruits n’ont pas été traités.
Kiwis, melons et pastèques : toujours retirer la peau
Les noyaux : vous pouvez les ajouter dans la casserole pendant la cuisson ils ajouteront une touche naturelle à vos confitures.

Pour que vos confitures prennent et éviter qu’elles moisissent vos pots doivent être propres et stérilisés. Les fermetures à vis assurent une fermeture hermétique aux pots. Préférer des pots de contenance inférieure à 350 ml. Vous pourrez ainsi varier les plaisirs. Cela permettra aussi de mettre moins de sucre.
Pour stériliser les pots, plonger les contenants en verres ainsi que les couvercles dans de l’eau bouillante pendant 5mn. Récupérez-les à l’aide d’un ustensile que vous aurez aussi stérilisé avant.
Ne touchez pas l’intérieur des pots pour éviter toute contamination.  Ne les essuyez pas. Les torchons sont de véritables nids à poussière. Retournez-les simplement sur un chiffon propre.

Pour vos premières confitures, suivez la recette à la lettre, mais bientôt vous tenterez comme nos grands-mères de mettre une cuillière à soupe de vinaigre de vin et quelques pépins de citron pour améliorer la consistance sans pour autant rendre acide la préparation. Vous pourrez aussi vous renseigner sur la teneur en pectine des fruits pour ajouter des substances gélifiantes si cette teneur est faible ou encore si les fruits sont trop mûrs. Ajouter une noix de beurre dans la casserole pour éviter tout débordement et éviter la formation d’écume.
 La confiture sera prête lorsqu’elle formera une masse qui tombe d’un seul coup. Garnissez alors vos pots à l’aide d’un entonnoir pour garder les bords propres. Ne remplissez pas trop les pots. Une fois les bocaux fermés, retournez les  et attendez quelques heures avant de les remettre à l’endroit.
 Il ne vous reste plus qu’à réaliser les étiquettes.